lunettes de soleil homme carrera,
lunette de soleil carrera femme,Le discret trésor d’Henri Chwast,lunette realite virtuel,lunette 3d

Le discret trésor d’Henri Chwast

La collection Henri Chwast,Le discret trésor d’Henri Chwast, que Sotheby’s va proposer à la vente le 21 novembre à Paris, n’est pas de celles qui éblouissent par leur volume : à peine 50 lots, estimés de 3 à 5 millions d’euros. Loin des ventes fleuves des collections Pierre Hebey et Claude Dray ou du faste de l’ensemble Pierre ­Bergé-Yves Saint Laurent, qui ont marqué les annales. La personnalité même de cet amateur, mort voilà vingt-cinq ans,lunette solaire tom ford, n’excite pas l’imaginaire. L’homme, qui avait fait fortune dans les magasins de vêtements, notamment le « concept store » Meredith ouvert en 1961 rue de Passy, à Paris (16e), était discret, secret, connu des seuls marchands auprès desquels il achetait des objets depuis les années 1970.

Des objets soigneusement choisis

Petite par la taille, mais néanmoins splendide,dsquared² lunettes,Le discret trésor d’Henri Chwast, cette collection, qui n’a pas quitté l’appartement familial depuis un quart de siècle, vaut le détour. « C’est comme si on ouvrait un coffret à bijoux, avec peu de bijoux, mais tous superbes », vante Cécile Verdier, spécialiste chez Sotheby’s. Soigneusement choisis par le collectionneur, ces objets dialoguent les uns avec les autres, laissant deviner le processus mental qui a pu mener à leur achat.

L’ensemble marque le passage du cubisme au modernisme luxueux

L’ensemble, composé d’objets et de meubles de Pierre Chareau, Jean Dunand,Le discret trésor d’Henri Chwast, Clément Rousseau ou ­Eileen Gray, marque le passage du cubisme au modernisme luxueux. Ici, nulle préciosité à la Jacques-Emile Ruhlmann,lunette soleil 2016, qui créa moins de nouvelles formes qu’il ne s’inspira des techniques et matériaux des ébénistes du XVIIIe siècle. Henri Chwast n’avait pas la nostalgie d’un supposé âge d’or. Il n’a pas non plus basculé dans la rigueur la plus ascétique, tout en verre et métal tubulaire. L’histoire que racontent les ­objets qu’il a réunis correspond à une révolution de velours,Le discret trésor d’Henri Chwast, une modernité colorée, chaude, précieuse mais non maniérée, audacieuse mais non échevelée.

Emblème de ce passage ?…

Advertisements