boutique balmain paris,
lunette Carrera,BPCE facture les dépôts de grandes firmes,l usine à lunettes,lunette de vue chanel

BPCE facture les dépô,BPCE facture les dépôts de grandes firmes;ts de grandes firmes

Payer pour confier son argent à la banque ? De grandes entreprises françaises avalent déjà la pilule. Mardi 10 mai, lors de la présentation de ses résultats annuels, le Groupe BPCE a reconnu qu’il avait commencé à facturer les dépôts de certains gros clients, surtout ceux de sa banque de financement et d’investissement Natixis. « Ce n’est pas mécanique, nous le faisons au cas par cas, a précisé le directeur général de Natixis,BPCE facture les dépôts de grandes firmes, Laurent Mignon. Lorsque leur taille de trésorerie est significative, nous facturons des commissions. » Et François Pérol, le président du groupe, d’ajouter que « la même politique s’appliquera dans les Banques populaires et les Caisses d’épargne. […] Les entreprises sont à même de comprendre que, dans l’environnement de taux négatifs, les dépôts à vue ne peuvent plus être rémunérés comme par le passé. »

C’est la première fois qu’un établissement français admet officiellement répercuter les taux négatifs sur ses clients non financiers. Depuis juin 2014, la Banque centrale européenne (BCE) ne rémunère plus les liquidités que les banques lui déposent d’un jour sur l’autre. Au contraire, elle les taxe en appliquant un taux de dépôt négatif. En mars 2016,streaming one piece, elle a encore baissé ce taux, le faisant passer de – 0,30 % à – 0,40 %.

Même raisonnement pour les grandes entreprises

Jusqu’à présent, les banques répercutaient ces taux négatifs seulement sur leurs clients institutionnels : banques entre elles,film gratuit en ligne, Trésor public,BPCE facture les dépôts de grandes firmes, assureurs, gérants d’actifs, fonds de retraite… Eux sont habitués à cette logique. Dans le contexte prolongé de taux bas,BPCE facture les dépôts de grandes firmes, trouver de la rentabilité est difficile à court ou moyen terme.

L’enjeu est parfois juste de minimiser ses pertes. Entre la BCE qui ponctionne 0,40 % sur un dépôt et une banque qui prélèverait 0,10 %, le choix est vite fait. « En tant que trésorier,chanel optique, je ne fais pas beaucoup de différence entre un taux négatif ou positif : je regarde plutôt les écarts entre…

Advertisements